Une étude française alerte sur l'utilisation détournée du méthylphénidate (Ritaline) chez l'adulte

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 07/03/2018
méthylphénidate

méthylphénidate
Crédit photo : PHANIE

Les adultes d'âge moyen auraient un usage détourné du méthylphénidate (Ritaline, etc.), suggère une étude pharmaco-épidémiologique publiée dans le « The British Journal of Clinical Pharmacology ».

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)