Régénération neuronale : une protéine identifiée chez la souris

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 06/09/2018

Une équipe INSERM/CEA/Universités Paris Sud et Paris Diderot a identifié une molécule impliquée dans la formation de nouveaux neurones chez la souris adulte. Un dépôt de brevet est en cours pour cette découverte publiée dans « Stem Cell Reports ».

Le cerveau adulte est capable de se régénérer (de manière limitée) en produisant des neurones fonctionnels à partir de cellules souches neurales. La plupart de ces cellules, présentes dans des zones localisées du cerveau, se trouvent à l'état latent. Leur activation peut être induite, notamment par un stress.

Afin de mieux comprendre les mécanismes qui régissent ce « réveil », les chercheurs se sont intéressés à un modèle cellulaire de souris présentant des caractéristiques identiques aux cellules souches neurales humaines en dormance. Ces cellules ont été activées par le biais d'une exposition à des radiations ionisantes.

Une analyse transcriptomique comparative a permis de mettre en évidence des différences moléculaires entre les cellules latentes et les cellules activées. Ainsi, l'expression de Syndécan-1, une protéine présente dans la membrane des cellules souches neurales, est particulièrement importante chez les cellules activées. Elle pourrait donc participer à la transformation de cellules latentes en neurones fonctionnels. Cette protéine aurait également un rôle dans la prolifération des cellules souches neurales.

« Le Syndécan-1 devient ainsi un possible traceur de la régénération cérébrale, ouvrant de nouvelles perspectives dans le domaine de la médecine régénérative », est-il indiqué dans le communiqué de l'étude.


Source : lequotidiendumedecin.fr