Mirena, des craintes non prouvées (encore)  Abonné

Par
Publié le 02/10/2017

En mai 2017, l’ANSM informait d’effets secondaires non répertoriés (anxiété, vertiges, fatigue, irritabilité…) avec le DIU Mirena, commercialisé depuis près de 20 ans. L’Agence constatait aussi une augmentation récente des déclarations au niveau national, « ne remettant pas en cause le rapport bénéfice/risque de Mirena, qui reste positif dans ses indications actuelles ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte