Aucun bénéfice à la quadrithérapie empirique

L'isoniazide seul en prévention du BK tient sa place dans le VIH avancé  Abonné

Par
Publié le 21/03/2016
vih

vih
Crédit photo : AFP

Ne vaut-il pas mieux « taper fort » pour prévenir la tuberculose lors de la mise en route de la trithérapie anti-VIH chez les séropositifs les plus vulnérables à un stade avancé de l'infection ? Cette position, qui va à l'encontre de l'isoniazide seul recommandé par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), vient d'être invalidée par une étude américaine publiée dans « The Lancet ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte