L'IRM pour décider de la thrombolyse  Abonné

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 17/05/2018

Sur quels critères décider d'une thrombolyse en cas d'accident vasculaire cérébral (AVC) quand l'heure du début des symptômes n'est pas connue, notamment au réveil ? L'IRM est un outil à exploiter, conclut l'étude allemande WAKE-UP présentée au 4congrès ESOC.

Cette étude randomisée a inclus 503 patients ayant un AVC dont l'heure de survenue était inconnue et dont l'IRM montrait une lésion visible en séquence de diffusion mais pas encore en séquence FLAIR.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte