Recherche sur les cellules hES en débat à l’Assemblée

Les pour et les contre de deux scientifiques  Abonné

Publié le 28/03/2013
1365770949420829_IMG_101798_HR.jpg

1365770949420829_IMG_101798_HR.jpg
Crédit photo : AFP et S Toubon

Contre : « une recherche caduque », selon le Pr Alain Privat.

Le Pr Alain Privat, neurobiologiste et ancien directeur à l’INSERM, estime que l’utilisation d’embryons humains dans la recherche appartient au passé. En embryologie, « 95 % des travaux ont été menés ces 30 dernières années sur des modèles animaux ». Si besoin est, les chercheurs peuvent depuis 2004 avoir recours au système de dérogations.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte