VIH

Le passage au bictégravir sans risque et mieux toléré

Par
Damien Coulomb -
Publié le 21/06/2018

Selon les résultats de 2 études de phase 3 publiées simultanément dans le « Lancet HIV », le passage à une trithérapie contenant le nouvel inhibiteur d'intégrase de Gilead, le bictégravir, n'expose pas à une augmentation du risque de virémie détectable, comparé à des patients qui ont conservé un traitement utilisant un inhibiteur de protéase boosté.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?