VIH

Le passage au bictégravir sans risque et mieux toléré  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 21/06/2018

Selon les résultats de 2 études de phase 3 publiées simultanément dans le « Lancet HIV », le passage à une trithérapie contenant le nouvel inhibiteur d'intégrase de Gilead, le bictégravir, n'expose pas à une augmentation du risque de virémie détectable, comparé à des patients qui ont conservé un traitement utilisant un inhibiteur de protéase boosté.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte