Un panel plus large d'options de traitement

Le méthotrexate est aussi efficace que le cellcept dans les uvéites non infectieuses

Publié le 19/09/2019

L'étude internationale FAST revient sur une question non résolue dans l'uvéite concernant une molécule ancienne : la place du méthotrexate en traitement de première ligne d'épargne cortisonique.

Le traitement immunosuppresseur doit être poursuivi 12 à 24 mois avant d'être arrêté

Le traitement immunosuppresseur doit être poursuivi 12 à 24 mois avant d'être arrêté
Crédit photo : Phanie

Quel immunosuppresseur choisir en traitement d'épargne cortisonique dans les uvéites ? L'étude FAST, publiée dans le « JAMA » avec le soutien des Instituts nationaux de la santé américains (NIH), revient sur la place du méthotrexate en le comparant à un autre antimétabolite couramment utilisé, le mycophénolate mofétil (Cellcept) [1].

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?