Pour de nouveaux tests au chevet des patient(s)

La microfluidique papier au service de la périnatalité  Abonné

Publié le 15/10/2015

L’idée est d’améliorer la technique des bandelettes en contrôlant l’écoulement des fluides collectés (salive, sang, urine) et la mise en gouttelettes au sein de la trame papier.

« L’objectif est de développer des systèmes diagnostiques performants prêts à l’emploi au chevet du patient, explique Laura Magro. Par exemple, ce pourrait être utilisé pour le diagnostic néonatal systématique sur le sang séché du nourrisson. Il y aurait un diagnostic immédiat binaire oui/non, qui pourrait être ensuite confirmé ou approfondi au laboratoire sur le même prélèvement ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte