Être « couche-tard » est associé à un surrisque d'asthme et d'allergies chez les adolescents  Abonné

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 06/07/2020

Crédit photo : PHANIE

Chez les adolescents, le fait d'être « couche-tard, lève-tard » est associé à un risque accru d'asthme et d'allergie. C'est ce qu'il ressort d'une étude parue l'« ERJ Open Research », une publication de l'European Respiratory Society. D'après les auteurs, il s'agit de la première étude à rendre compte de l'association possible entre le chronotype et les symptômes respiratoires chez les adolescents.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte