Un métabolisme des ARN plus fortement perturbé que prévu

Du nouveau dans la SLA avec un mécanisme (un peu) mieux compris  Abonné

Par
Publié le 19/03/2018
sla

sla
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

L'homme était exceptionnel. L'astrophysicien Stephen Hawking, décédé le 13 mars dernier à l'âge de 76 ans, a mené « une carrière de premier plan et une vie de famille heureuse », a-t-il déclaré, malgré une sclérose latérale amyotrophique (SLA) avec laquelle il a dû composer pendant plus de 50 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte