« Avec la rétine artificielle, nous pouvons espérer que les patients atteints de DMLA ne soient plus considérés comme aveugles », indique Serge Picaud de l'Institut de la vision

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 04/12/2019

Crédit photo : Phanie

La rétine artificielle Prima (Pixium Vision) confirme ses bons résultats avec la parution dans « Nature Biomedical Engineering » d'un essai mené chez trois primates non humains, dirigé par Serge Picaud, directeur de recherche INSERM à l'Institut de la vision – institut qui vient de fêter 

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)