Qui dit mieux ?  Abonné

Par
Publié le 11/09/2020

Difficile de savoir au juste ce que les pouvoirs publics ont dans la manche pour revaloriser la médecine libérale. Lors de l’Université d’été de la CSMF le week-end dernier, Olivier Véran et Thomas Fatome, nouvel homme fort de l’Assurance maladie ont campé sur la lettre de cadrage que le premier a adressé au second et qui cantonne la négociation qui va s’ouvrir la semaine prochaine à trois chapitres : CPTS et réponse à l’urgence sanitaire, soins non programmés, télémédecine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte