Ophtalmos : le SNOF à peu près satisfait du reste à charge zéro

Par
Marie Foult -
Publié le 22/06/2018
ophtalmologie

ophtalmologie
Crédit photo : PHANIE

Le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF) salue ce vendredi la réforme du reste à charge zéro, rebaptisée 100 % Santé. Le syndicat, consulté pour avis sur l’intérêt médical du reste à charge zéro en optique, se dit « à peu près satisfait » du résultat.

« Nous avons obtenu des changements utiles pour la santé des Français, estime le Dr Xavier Subirana, vice-président du SNOF. Notamment sur l'amincissement des verres et la possibilité de renouveler l'équipement sans délai pour les enfants si la vue se dégrade. » Le syndicat estime que 95 % des cas médicaux pourraient être pris en charge dans le panier de soins « reste à charge zéro » (garanti à partir de 2020).

Qualité à surveiller 

L'offre sans aucun reste à charge (100 % santé, classe A) inclura des montures au prix inférieur ou égal à 30 euros (17 modèles différents pour adulte, 10 modèles pour enfant), des verres traitant l'ensemble des troubles visuels, leur amincissement, durcissement et traitement anti-reflet (pour un tarif maximal des lunettes de 105 euros). La classe B prévoit des tarifs libres et une diminution du plafond de prise en charge des montures par les complémentaires (de 150 à 100 euros).

« Ces offres nous semblent bien calibrées mais cela reste encore un peu virtuel, il faudra voir une fois la réforme en place », estime, prudent, le Dr Thierry Bour, président du SNOF. « Il faudra veiller à ce que la qualité des équipements proposés soit mise à jour, complète le Dr Subirana. Il ne faudrait pas qu'on se retrouve avec les fameuses montures Sécu des années 60… »


Source : lequotidiendumedecin.fr