Tribune

Monnaie hélicoptère, une voie nouvelle pour financer les dépenses de santé

Publié le 23/04/2019

Molière aujourd’hui n’écrirait pas « le Médecin malgré lui » mais une satire de l’économie. Les médecins y apparaîtraient cette fois comme les victimes crédules d’économistes présentés à leur tour comme des charlatans. Molière nous ferait rire des termes obscurs et des certitudes des économistes visant à faire accepter aux médecins la limitation des dépenses de santé.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?