Le Guen : « les professionnels de santé ont été méprisés par Sarkozy »  Abonné

Publié le 25/04/2012
LE QUOTIDIEN - La santé n’a pas été au cœur du débat du premier tour. Sera-t-elle plus visible entre les deux tours ?

JEAN-MARIE LE GUEN - Pendant tous les déplacements que j’ai effectués sur le terrain, j’ai vu chaque jour plus de Français m’interpeller sur les questions de santé. Il y a un décalage entre les débats publics nationaux et ce qui remonte du terrain, c’est-à-dire une très grande inquiétude sur l’avenir du système de santé, de l’accès aux soins, et de l’hôpital public.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte