La CSMF et MG-France ont réuni leur assemblée générale

La première espère un compromis conventionnel, la seconde se tourne vers la loi « Bachelot »

Publié le 16/12/2008
- Mis à jour le 16/12/2008

Les assemblées générales des deux principaux syndicats médicaux, la CSMF et MG-France, ont accouché de stratégies inverses, chacun s’efforçant de tirer son épingle du jeu dans une période confuse. Les choix sont lourds de sens ; il s’agit de se positionner sur les grands choix de politique de santé alors que 2 009 s’annonce comme une année charnière pour la médecine libérale avec la fin du cycle conventionnel actuel (2005-2010) mais aussi le vote de la loi Hôpital Patients Santé Territoires (HPST).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?