Editorial

En mission  Abonné

Par
Jean Paillard -
Publié le 13/09/2018

Après le départ de Nicolas Hulot, Sophie Cluzel est aujourd’hui la seule au gouvernement à avoir fait ses classes dans le monde associatif. Entre l’ex-animateur médiatisé à l’extrême et la « Madame handicap » d’Emmanuel Macron, la comparaison s’arrête là bien sûr. Ils n’ont pas le même degré de notoriété, se distinguent par des spécialités bien différentes et politiquement leur poids n'est pas identique : l’un était ministre d’État, l’autre est secrétaire d’État. Même si l’intéressée insiste sur la dimension interministérielle du « job » qu’elle a accepté auprès du Premier ministre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte