Courrier des lecteurs

Débordés ?  Abonné

Publié le 02/10/2018

Etre débordé est en passe de devenir synonyme d’indisponibilité tout comme gourmand a pris la place d’appétissant… Ce ne sont plus les personnes qui consomment en excès la provende qui sont qualifiés tels, mais bien les légumes, les fruits, les desserts qui sont « gourmands » (De mon temps on disait un « coin pourri » maintenant on dit : un « microclimat »… De mon temps on disait « un sale gosse » maintenant on dit :« un enfant hyperactif »… De mon temps on disait « un gros gueulard » maintenant on dit : « quelqu’un

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte