Courrier des lecteurs

Bon sang mais c'est bien sûr !  Abonné

Publié le 18/02/2016

Il y a quelques semaines encore, on aurait pu croire nos revendications éteintes pour des lustres et notre « ministre » enfin satisfaite de savourer sa victoire. C'était oublier l'extraordinaire ressort qui en chacun être humain se tend lorsqu'une injustice s'est outrageusement installée.

Armés de courage et de lucidité, des confrères ont su frapper à la bonne porte et le haut de l’édifice s’est effrité. Le Conseil Constitutionnel a tranché : la part complémentaire restera à régler par le patient. Le TPG a donc du plomb dans l’aile. Mais prudence ! La partie n’est pas gagnée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte