Rétro : sur le sentier de la guerre

2004 : les médecins « en exil » à Barcelone

Par Adrien Renaud
Publié le 05/08/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : CNAM-LIB

« La France sans spécialistes ». Cela sonne comme une menace d’apocalypse, et c’est le titre qu’avait donné en 2004 la CNAM-Lib, une coordination de médecins libéraux excédés par leurs conditions de travail, à une opération coup de poing. Cette année-là, pendant quelques jours début décembre, 1 111 praticiens ont fermé leur cabinet pour partir « en exil » à Barcelone.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?