Courrier des lecteurs

Plaidoyer pour la prévention

Publié le 01/11/2018

Je soutiens depuis plusieurs années l’idée que la prévention médicale doit s’appuyer sur la physiologie. La physiologie détermine donc, au travers de la description des mécanismes autonomes de régulation, la prévention de l’organisme dont la stabilité dépend des interactions fonctionnelles. Cette approche est paradoxalement simple et complexe. Philippe Aghion, Professeur au Collège de France, Chaire d’économie, semble avoir compris l’intérêt de ce raisonnement tant sur le plan intellectuel que budgétaire.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)