Surrisque de saignement dans la FA non valvulaire en cas de double anticoagulation, prévient l'ANSM  Abonné

Par
Publié le 11/01/2017

Les derniers résultats d'une étude menée par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) montrent un surrisque significatif de saignement chez les patients bénéficiant d’une héparinothérapie lors de l’initiation d’un traitement par AVK, le temps d'atteindre un INR cible.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte