Politique du générique

A Lyon, les caisses mettent les bouchées doubles  Abonné

Publié le 18/09/2012
1347930775371472_IMG_89330_HR.jpg

1347930775371472_IMG_89330_HR.jpg

« EN MATIÈRE de génériques, l’irrationnel est roi », tant du côté des patients que des professionnels de santé : à écouter le Dr Guy Ogier, médecin conseil de la caisse de Lyon, il faut « revenir aux fondamentaux », ceux de la science médicale. Les génériques, assure-t-il, « obéissent strictement aux mêmes impératifs d’efficacité thérapeutique et de sécurité que les produits princeps ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte