Le big data clinique suggère un médicament

La térazosine pourrait ralentir la progression du Parkinson

Par Dr Véronique Nguyen
Publié le 23/09/2019
- Mis à jour le 23/09/2019
La térazosine, un médicament de l’hypertrophie bénigne de la prostate, pourrait ralentir la progression de la maladie de Parkinson. Cet espoir vient d’une étude combinant des résultats de recherche fondamentale, des modèles de laboratoires et des big data clinique. Un essai de phase 2 est en projet.
La térazosine protège les neurones de l’apoptose

La térazosine protège les neurones de l’apoptose
Crédit photo : Phanie

« Je pense que notre découverte  offre l’espoir de changer la vie des personnes atteintes de maladie de Parkinson (MP) et peut-être même d’autres types de maladies neurodégénératives », explique le Dr Michael Welsh, directeur de l’Institut biomédical a l’université de l’Iowa (États-Unis), qui co-dirige, avec des chercheurs chinois et espagnols, l’étude publiée dans le « Journal of Clinical Investigation » (1).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?