Prolia et fractures

Enquête de pharmacovigilance

Par
Fabienne Rigal -
Publié le 21/06/2018

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) annonce le lancement d’une enquête de pharmacovigilance spécifique sur Prolia (dénosumab), à la suite de la survenue de 11 cas de fractures vertébrales multiples à l’arrêt du traitement rapportés en France.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?