Une piste pour améliorer le suivi thérapeutique des patients

Des industriels proposent de doper l'observance grâce à la ROSP  Abonné

Par
Publié le 09/05/2017
automedication

automedication
Crédit photo : PHANIE

Médecins et pharmaciens pourraient-ils faire plus pour renforcer le suivi thérapeutique ? Auteurs d'une large enquête, le Cercle de réflexion de l'industrie pharmaceutique (CRIP) et Quintiles IMS, fournisseur de solutions connectées pour améliorer la prise en charge des patients, proposent de créer un indicateur consacré à l'observance médicamenteuse dans la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) des médecins et des pharmaciens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte