Éditorial

Un PH sur deux

Par
Jean Paillard -
Publié le 07/03/2019
Jean Paillard

Jean Paillard
Crédit photo : S. Toubon

Ce n’est pas parce qu’une femme médecin tient encore les rênes de la santé que tout va bien pour ses consœurs. À vrai dire, Agnès Buzyn n’a elle-même pas caché qu’elle avait été victime d’attitudes sexistes, mais on pouvait en conclure que c’étaient des histoires anciennes, du temps où la ministre était encore en formation… La dernière enquête réalisée à l’hôpital par les syndicats Action praticiens hôpital et Jeunes médecins apporte la preuve que les choses ne se sont pas beaucoup arrangées.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)