Les ONG au front et à l’arrière  Abonné

Publié le 22/04/2013

MÉDECINS SANS FRONTIÈRES (MSF) n’a pas reçu l’autorisation du gouvernement de Bachar Al-Assad pour intervenir en Syrie. L’ONG a néanmoins pu ouvrir trois hôpitaux dans le Nord du pays (gouvernorats d’Alep et d’Idleb), contrôlé par les rebelles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte