Dossier

Humanitaire : avis de gros temps pour les ONG Abonné

Publié le 02/05/2019
Humanitaire : avis de gros temps pour les ONG

avion
BURGER/PHANIE

Deux rapports de Frontex (l’agence européenne de garde-frontières) avaient pointé en 2016 les liens pouvant rapprocher les opérations de sauvetage en Méditerranée centrale avec les trafics des réseaux criminel, faisant état d’une « aide involontaire ». Le gouvernement italien avait enfoncé le clou au sujet de « l’irresponsabilité des humanitaires ». Le ministre de l’Intérieur français a surenchéri lors de la conférence de presse des ministres de l’Intérieur du G7, le 7 avril : « des ONG ont pu se faire complices des passeurs, a-t-il accusé, dénonçant « …

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte