Fin de vie : un an avec sursis pour l’octogénaire qui a aidé sa femme à mourir

- Publié le 27/10/2015
- Mis à jour le 27/10/2015

Un octogénaire a été condamné mardi à Saint-Étienne à un an de prison avec sursis pour avoir aidé sa femme, dépressive et souffrant de douleurs chroniques dues à l’arthrose, à mourir en 2011. Le 22 septembre, le parquet de Saint-Étienne avait requis une peine minimum de trois ans de prison avec sursis à l’encontre de Jean Mercier, 87 ans, poursuivi devant le tribunal correctionnel pour non-assistance à personne en danger.

L’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) a immédiatement réagi dans un communiqué diffusé le jour-même, jugeant le verdict « inacceptable pour celui qui a porté secours à une épouse en détresse en la délivrant de ses souffrances ». L’association appelle à manifester le lundi 2 novembre – à l’occasion de la 8e Journée mondiale pour le droit de mourir dans la dignité – pour condamner la loi Leonetti.