Une meilleure connaissance de la loi Leonetti-Claeys

Fin de vie : les Français boudent les directives anticipées  Abonné

Par
Publié le 08/02/2018
fournier

fournier
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

La méconnaissance de la loi Leonetti a longtemps été mise en avant pour expliquer le faible engouement des Français envers les directives anticipées (DA). Les travaux du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie (CNSPFV) dévoilés le 6 février viennent infirmer cette hypothèse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte