Assistants, CPTS, DMP, arrêts de travail 

Trop de fausses notes, pour les Généralistes-CSMF  Abonné

Par
Publié le 19/11/2018

Le diagnostic n'est pas mauvais mais la partition ponctuée de « fausses notes ». Les Généralistes-CSMF conservent un regard critique sur la politique de santé du gouvernement. 

Le syndicat du Dr Luc Duquesnel salue « la volonté du président de la République de décloisonner la médecine de ville et l'hôpital » et de mieux structurer les soins primaires, mais deux mesures manquent de cohérence à ses yeux : les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS, dont 1 000 doivent émerger d'ici à 2022) et les assistants médicaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte