Parcours hospitalier, passeport numérique : Alcatel-Lucent Enterprise veut connecter le monde de la santé [vidéo]

Par
Sophie Martos -
Publié le 06/02/2019

À l'occasion de son 100e anniversaire, la société Alcatel-Lucent Enterprise (ALE), fournisseur de services et solutions de communication, de réseau et de cloud, a réuni plus de 1 000 personnes au forum Grimaldi à Monaco pour présenter ses projets et afficher ses ambitions notamment en matière de santé.

Si l'entreprise a toujours eu un intérêt pour le secteur, elle a investi fortement ce champ depuis 2016. « Notre cœur de métier est la connectivité auprès des établissements de santé et médico-sociaux, explique Nicole Hill, la directrice du pôle santé d'ALE. On fournit des outils pour réussir le parcours santé dès que le patient prend un rendez-vous jusqu'à son retour à domicile. Par exemple, nos outils permettent à un médecin installé à la cafétéria d'avoir sous les yeux un dossier patient via une technologie sécurisée. On peut aussi permettre l'envoi de notifications aux équipes paramédicales et les renseigner sur la gestion des stocks de médicaments, l'arrivée du déjeuner à l'étage etc ».

Dans le même esprit, Alcatel-Lucent enterprise a signé un partenariat technologique avec le Dr Adnan El-Bakri, chirurgien urologue, président de la start-up InnovHealth et créateur il y a trois ans du Passcare – conçu comme un passeport en santé numérique universel.

En pratique, le Passcare se présente comme une carte rouge et blanche destinée aux citoyens, utilisable à l'étranger, dotée d'un flashcode et permettant d'accéder à une plateforme logicielle interactive de partage de l'information médicale. « L'objectif est de permettre au patient de récupérer et classer toutes ses données de santé partout dans le monde », résume le médecin, qui cite les vaccins, ses ordonnances, ses antécédents médicaux, examens biologique, etc. 

En scannant le QR code, le patient dispose d'un profil public « d'urgence » mais peut aussi partager des informations plus confidentielles avec des professionnels de santé en leur donnant l'accès via un système de clé sécurisée, comme nous l'explique le Dr El-bakri dans cette vidéo.

Le Passcare s'utilise à l'étranger et a été traduit en anglais. Une traduction en arabe, hébreux, mandarin est prévue. Aujourd'hui, selon son inventeur, quelque 250 000 personnes ont accès au Passcare grâce notamment à des partenariats avec des entreprises.

Une offre est prévue en direction des médecins. Pour 89 euros par mois, le praticien reçoit un lot de Passcare pour sa patientèle ainsi qu'une technologie compatible avec son logiciel métier. 


Source : lequotidiendumedecin.fr