Cancer bronchique

Les patients dits « âgés » bénéficient des avancées thérapeutiques  Abonné

Par
Dr Sophie Parienté -
Publié le 13/05/2019
CANCER POUMON

CANCER POUMON
Crédit photo : PHANIE

Avant de décider un traitement, la collaboration avec l’oncogériatre ou le gériatre est précieuse pour prendre en compte les vulnérabilités particulières aux personnes de plus de 75 ans.

« À l’hôpital Tenon, un oncogériatre le Dr Djamel Ghebriou est présent lors de la réunion de concertation pluridisciplinaire d’oncologie thoracique (RCP). Par ailleurs, il existe également une RCP dédiée à l’oncogériatrie », indique le Dr Lavolé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte