Dispositifs anti-Covid : le respect des droits individuels malmené à travers le monde, rapporte le Conseil de l'Europe  Abonné

Par
Publié le 14/10/2020

Crédit photo : PHANIE

Souvent développés dans l’urgence, les dispositifs de suivi des personnes contaminées par le Covid-19, et notamment les applications de traçage, ont pris presque partout de grandes libertés avec les conventions internationales destinées à protéger la confidentialité et les données personnelles, constate le Conseil de l’Europe dans un rapport publié lundi 12 octobre à Strasbourg.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte