Des organes imprimés en hydrogel, à l’aide d’une machine à moins de 400 euros

Par Damien Coulomb
- Publié le 27/10/2015
- Mis à jour le 27/10/2015

Léger, biocompatible, élastique… L’hydrogel est le matériau idéal pour un grand nombre d’applications en santé, et notamment en médecine régénérative. Constitué de polysaccharides et de protéines, il peut servir à produire des supports par la régénération osseuse, des vaisseaux sanguins ou même des parois cardiaques.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?