Économiser deux milliards d’euros par an : le pari de la Fédération des maisons de santé

Publié le 25/09/2014

Accélérer la mise en place d’une nouvelle organisation des soins primaires par le développement des maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) « permettrait d’économiser deux milliards d’euros par an », assure la Fédération française des maisons et pôles de santé (FFMPS).

Le Dr Pierre de Haas, son président, en veut pour preuve les travaux de l’IRDES (Institut de recherche et documentation en économie de la santé) de 2013 sur l’évaluation des nouveaux modes de rémunération alloués aux regroupements de professionnels de santé dans les MSP. Selon l’institut, « quand l’Assurance-maladie alloue une dotation moyenne de 50 000 euros à une équipe, l’économie produite au bout d’un an est en moyenne de 150 000 euros ». Au Québec et aux États-Unis, d’autres travaux suggèrent les mêmes résultats, ajoute Pierre de Haas.

Diminution des prescriptions

« La raison principale de ces économies vient du travail de coordination réalisé par les équipes bénéficiant de ces dotations, assure le président de la FFMPS. Il en résulte une diminution des prescriptions de médicaments et du recours aux consultations spécialisées. »

Selon la FFMPS, 310 maisons de santé bénéficient aujourd’hui d’une dotation « nouveaux modes de rémunération ». L’investissement pour l’Assurance-maladie s’élève à 16 millions d’euros, et pourrait permettre des économies annuelles de près de 50 millions, assure la fédération.

H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr