Un médecin, un tableau - Le Dr Schenker, apprenti peintre dès 9 ans
Portrait

Un médecin, un tableauLe Dr Schenker, apprenti peintre dès 9 ans

Annick Bernhardt-Olivieri
| 06.08.2013

Coup de projecteur sur des artistes médecins dont les oeuvres ont été exposées au mois de juin 2013 à la Faculté de médecine de Paris.

  • Jardin Oublié

C’est son père qui a décelé le bon « coup de crayon » du Dr Claude Schenker, lui faisant donner des cours dès l’âge de 9 ans par un professeur de peinture fort pédagogue. Pendant dix années, l’enfant sera ainsi initié aux diverses techniques classiques du dessin.

De son point de vue, le Dr Schenker est avant tout médecin et n’a à aucun moment songé à faire une carrière artistique. Il a suivi ses études de médecine à Nantes et consacré les cinq premières années de sa vie de médecin à des remplacements dans la région ouest. Son internat, il l’a fait à Hackensack aux Etats-Unis, mais il a préféré rentrer en France au bout de six mois.

Installé en Mayenne au milieu des années 1960, Le Dr Schenker a ensuite entrepris une formation en gynécologie à Paris. Il exercera cette spécialité à Bezons en association jusqu’en 1993, date à laquelle il prendra sa retraite et s’installera à Vanves, dans les Hauts-de-Seine.

Dans sa vie de peintre, le médecin nous révèle s’être d’abord essayé à la reproduction des maîtres tels que Rubens, Le Greco, Turner, Rembrandt, Bacon et bien d’autres encore. Progressivement il s’en est affranchi pour inventer ses propres compositions. Presque toujours à l’huile, parfois à l’aquarelle.

 

L’ŒUVRE CHOISIE PAR « LE QUOTIDIEN » : « JARDIN OUBLIÉ »

La première impression est celle d’une végétation de bord de mer luxuriante mais délavée par un fort soleil. Le médecin peintre explique que c’est à l’occasion d’un séjour estival à Pornichet, alors que le temps ne l’était pas vraiment, qu’il a réalisé ce tableau… à l’abri de la pluie.

197.jpg

Ce tableau s’est vendu lors du 46e salon des peintres médecins.

Le Dr Schenker vient d’exposer ce printemps, du 25 avril au 4 mai, à Paris rue de Seine.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
11.01.2014 à 09h29

« Médecin généraliste et non gynéco »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 11

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter