Les généralistes hésitent à entrer en guérilla tarifaire - C à 25 euros : pas si simple sur le terrain
Décryptage

Les généralistes hésitent à entrer en guérilla tarifaireC à 25 euros : pas si simple sur le terrain

21.01.2016

Près d’un médecin sur deux se déclare prêt à engager une action tarifaire, selon une enquête intersyndicale. Mais l’augmentation unilatérale des tarifs ne va pas de soi.

  • C à 25 euros : pas si simple sur le terrain - 1

« Désobéissance tarifaire », C à 25 euros « tout de suite », recours large au dépassement pour exigence particulière (DE), supplément en cas de consultation à motifs multiples : depuis janvier, plusieurs syndicats ont (re)lancé la bataille des honoraires avec l’objectif d’obtenir ces hausses de tarifs de gré ou de force.

Sur le papier, le calendrier est idéal. Cette guérilla tarifaire vise d’abord à accroître la pression sur l’assurance-maladie et le gouvernement à la veille de la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add

400 praticiens salariés, 4000 assistants médicaux, nouvelle carte hospitalière, fin du numerus clausus, ONDAM à 2,5 % : l'essentiel du plan Macron

macron

C'est le paradoxe du plan systémique vendu par l'Élysée sous le slogan inclusif « Ma Santé 2022 ». Cette fois, point de grande loi... 3

Le patron de la CNAM recadre la télémédecine : les publicités « fleurissent » mais on ne va pas tout rembourser

revel

Lors de la clôture de la 24e Université d'été de la CSMF, dimanche 16 septembre, le directeur de l'assurance-maladie Nicolas Revel s'est... Commenter

Arrêt cardiaque : plus l'enfant est jeune, plus les conséquences neurologiques sont généralisées

cardiaque pediatrie

Chez l'adulte, un arrêt cardiaque se traduit par un surrisque de séquelles neurologiques, de troubles de la mémoire, et de déficits moteurs... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter