Intervention d’urgence dans des « zones de guerre » - Charlie Hebdo mais aussi Bombay et Nairobi... les médecins des services d’urgence ont retenu la leçon
Décryptage

Intervention d’urgence dans des « zones de guerre »Charlie Hebdo mais aussi Bombay et Nairobi... les médecins des services d’urgence ont retenu la leçon

19.11.2015

À peine 10 mois après les attaques de Charlie Hebdo, de Dammartin-en-Goële, et de l’hypercacher, le SAMU et la brigade des sapeurs pompiers de Paris (BSPP) ont à nouveau affronté l’horreur au cœur de Paris, et à une échelle bien plus grande, dans la nuit du 13 au 14 novembre. Ils ont appliqué les enseignements des événements de janvier, mais aussi ceux des attaques par arme de guerre menées contre les civils dans le reste du monde depuis plusieurs années.

  • Deux plans d'intervention d'urgence ont été appliqués

Pour les SAMU d’Ile-de-France et la brigade des sapeurs pompiers de Paris (BSPP), les événements apocalyptiques qui ont frappé la capitale dans la nuit de vendredi à samedi étaient anticipés et préparés. Suite aux multiples attaques massives de civils par armes de guerre (à Bombay, Nairobi, à l’université de Garissa au Kenya, à l’école de Peshawar au Pakistan…), les urgentistes se sont formés auprès des médecins du service de santé des armées pour faire face à des attaques multi-site par...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 3

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 4

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter