Loi prostitution : le Haut Conseil à l'égalité salue des débuts prometteurs
Brève

Loi prostitution : le Haut Conseil à l'égalité salue des débuts prometteurs

Coline Garré
| 13.04.2018

Alors que Médecins du Monde a rendu publique ce 12 avril une étude mettant en lumière les effets délétères de la loi « visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel » sur la santé des personnes prostitué(e)s, le Haut Conseil à l'égalité publie ce 13 avril, à l'occasion des deux ans de son adoption, une tout autre analyse.  

« Depuis 2016, la honte change progressivement de camp : plus de 2 000 "clients" ont été verbalisés et des stages de responsabilisation ont été organisés dans 4 départements et 55 personnes bénéficient aujourd’hui d’un parcours de sortie de la prostitution », fait savoir le HCE. Pour rappel, le syndicat du travail sexuel, Strass, évalue à une quarantaine le nombre de bénéficiaires du parcours de sortie de la prostitution, un dispositif qui ouvre la voie à la délivrance d'un titre de séjour de 6 mois, à une aide financière (330 euros mensuels) et qui facilite l'accès à un logement social et à des actions de réinsertion. À condition d'avoir quitté la prostitution. 

« Grâce à cette loi, ce ne sont plus les personnes prostituées qui sont poursuivies mais bien les clients qui alimentent le système prostitutionnel », insiste le HCE. L'institution évoque des débuts prometteurs, et appelle à accélérer la mise en œuvre de la loi via l'augmentation des moyens financiers et humains alloués aux associations spécialisées qui accompagnent les victimes, la généralisation des commissions départementales sur tout le territoire ; le renforcement de la lutte contre le proxénétisme, y compris sur Internet, la formation de l’ensemble des professionnel.le.s et le lancement d’un plan national de prévention des risques prostitutionnels et d’éducation à une sexualité égalitaire, à destination des jeunes.   

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
Michel Bignant

Gilets jaunes, violences : « C'est épuisant, physiquement et psychologiquement », lance le médecin chef des pompiers de Paris

À la veille d'un cinquième samedi de mobilisation de certains Gilets jaunes, le Dr Michel Bignand, 51 ans, médecin chef de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) détaille au « Quotidien » l'organisation de ses équipes dan... 20

Une alimentation à base de maïs OGM ne montre « aucun d'effet délétère » chez le rat

OGM MAIS

Il n'est pas possible de distinguer par leur métabolisme ou leur état de santé des rats nourris de maïs OGM de rats nourris au maïs... 4

La prostatectomie radicale améliore la survie des patients atteints de cancer de la prostate localisé

prostatectomie

Face à un patient atteint d'un cancer de la prostate localisé, la prostatectomie améliore la survie de près de 3 ans, comparés à une... 6

Gradation des soins, financement, synergie avec l'université : à Poitiers, Buzyn et Vidal écoutent les CHU mais ne tranchent pas

chu

Poitiers n'est certainement pas le plus grand des centres hospitalo-universitaires (CHU) français mais c'est ici que se discutait l'avenir... Commenter

Un Français sur trois a le sentiment qu’un examen ou un acte médical superflu lui a été prodigué

urgences

Sept Français sur dix n'ont jamais entendu parler des 130 services d'urgences des cliniques de médecine, chirurgie et obstétrique. C'est... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter