Contraception chez l’adolescente : la fiche mémo de la HAS pour adapter la consultation
Brève

Contraception chez l’adolescente : la fiche mémo de la HAS pour adapter la consultation

Fabienne Rigal
| 11.04.2018

La Haute Autorité de santé (HAS) présente une fiche mémo destinée aux professionnels de santé pour la prescription et le conseil chez l’adolescente en matière de contraception. Cette fiche revient en particulier sur le temps de la consultation, recommandant de recevoir l’adolescente « de préférence sans ses parents, en toute confidentialité et gratuitement », et souligne que « l’examen gynécologique peut être différé », n’étant « pas nécessaire lors de la première consultation, sauf symptômes ou antécédents le justifiant ».

La HAS rappelle aussi qu'il convient d’adapter à l’âge la démarche de conseil (« éviter d’être intrusif », « rassurer l’adolescente », « utiliser des termes compréhensibles »…), et souligne que, à propos des différentes méthodes contraceptives, « l’âge en lui-même ne devrait pas limiter le choix, en dehors de la stérilisation » (qui n’est pas autorisée par la loi chez les mineures).

La fiche énumère ensuite les différentes méthodes contraceptives existantes. Les estroprogestatifs et les progestatifs « sont utilisables chez l’adolescente ne présentant pas de contre-indications », mais le prescripteur doit « s’assurer de la bonne compréhension des adolescentes » concernant leur utilisation, leur efficacité, leurs possibles inconvénients et leurs risques. Les DIU « peuvent être proposés aux femmes, quelles que soient la parité et la gestité » et sont donc « utilisables chez l’adolescente ne présentant pas de contre-indications, après avoir évalué et écarté un risque infectieux ». L’efficacité moindre des méthodes barrières est soulignée, en particulier « le risque plus élevé d’échec chez les jeunes ». Quant aux « méthodes naturelles », elles sont « peu adaptées aux adolescentes en raison de l’irrégularité de leur cycle, de leur indice de fertilité élevé et du risque d’échec élevé de ces méthodes ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
homeopathes

Plaintes par dizaines, livre blanc, appel aux patients : le syndicat des homéopathes contre-attaque sur tous les fronts

Devant une soixantaine d'adhérents réunis samedi à Malakoff (Hauts-de-Seine) pour les 8es Assises du médecin homéopathe, le Dr Charles Bentz, président du Syndicat national des médecins homéopathes français (SNMHF), s'est montré... 6

AP-HP : après des efforts « très importants » mais « efficaces », Hirsch promet l'embellie

Martin Hirsch

L'année 2019 sonnera-t-elle le renouveau pour l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) ? C'est du moins ce qu'a laissé entendre... Commenter

Une infirmière agressée sur le parking d'un hôpital, le Dr Pelloux lance une cagnotte de soutien

cagnotte

C'est une agression d'une rare violence qui s'est passée la semaine dernière. Une infirmière du SMUR 91 a été frappée au visage dans la... 1

Cancer : les hépatites B et C insuffisamment diagnostiquées aux États-Unis

hep

Aux États-Unis, nombre de patients diagnostiqués pour un cancer présentent une infection au virus de l'hépatite B (VHB) ou C (VHC) sans le... Commenter

Disparition inquiétante d'un interne à Bordeaux, la police ouvre une enquête

bordeaux

Un interne en chirurgie ORL, 24 ans, a disparu à Bordeaux dans la nuit de vendredi à samedi 19 janvier, a-t-on appris ce lundi par... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter