Vague de froid : des avocats alertent le Procureur sur les risques pour la santé des mineurs étrangers isolés
Brève

Vague de froid : des avocats alertent le Procureur sur les risques pour la santé des mineurs étrangers isolés

09.02.2018

Plusieurs avocats ont adressé ce 8 février un signalement au procureur de Paris pour l'alerter sur la situation « très préoccupante » de 128 mineurs isolés « en danger » dans la capitale, en pleine vague de froid.

« De nombreux mineurs non accompagnés (...) se trouvent actuellement livrés à eux-mêmes dans les rues de Paris, sans abri, par des températures négatives, et de ce fait exposés à un danger grave et immédiat pour leur santé physique et psychique », s'alarment ces avocats dans ce courrier adressé au procureur François Molins et au parquet en charge des mineurs, ainsi qu'au Défenseur des droits Jacques Toubon et à la procureure générale de la cour d'appel, Catherine Champrenault.

Catherine Delanoë-Daoud et Isabelle Roth, responsables du pôle mineurs non-accompagnés du barreau de Paris, et Emmanuel Daoud, membre du conseil de l'Ordre de Paris, ont joint à leur signalement une liste nominative de 128 mineurs de 13 à 17 ans, la plupart, des garçons, « mais ce n'est qu'une partie de l'iceberg », selon Me Daoud.

Survivant dans l'est et le nord parisiens, « ces jeunes n'avaient aucune solution d'hébergement depuis plusieurs nuits », a déploré Me Daoud. Les avocats ont décidé de saisir le procureur en vertu de ses missions de protection de l'enfance, pour que les pouvoirs publics - la ville de Paris et le préfet de Paris - mettent « tous les moyens matériels et humains en œuvre afin d'assurer une protection efficace de ces mineurs ». Ils demandent leur mise en sécurité de toute urgence, alors que ces mineurs n'ont pas accès aux dispositifs classiques du 115, réservés aux majeurs. 

Au moins mille migrants dorment actuellement dehors à Paris, estiment plusieurs ONG, qui s'inquiètent de voir certaines personnes renoncer à des mises à l'abri par crainte d'une reconduite à la frontière. 

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
KLAUSS Médecin ou Interne 14.02.2018 à 15h22

Ah bientôt comme au Brésil, il y aura des bandes ... !

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 28

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 25

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter