Inauguration du premier centre de santé départemental en France
Brève

Inauguration du premier centre de santé départemental en France

26.01.2018

Première en France, la Saône-et-Loire a inauguré ce jeudi le premier site de son centre de santé départemental.

Trois autres ouvriront dans les semaines à venir, à Autun, Chalon-sur-Saône et Montceau-les-Mines, pour compléter le dispositif de lutte contre la désertification médicale.

Matériel médical, magazines et jouets d'enfants, coin accueil : à l'intérieur du bâtiment jaune aux volets bleus situé en plein centre de Digoin, ville de quelque 8 000 habitants, tout est prêt pour accueillir, à partir du 6 février, patients et professionnels.

Dans ce département qui compte 110 médecins généraliste pour 100 000 habitants, contre 132 en moyenne dans le pays, 10 médecins généralistes ont été embauchés en décembre par le département qui espère en recruter une trentaine en tout d'ici à la fin de 2018. Sous contrats de 35 heures par semaine annualisées, pour une rémunération mensuelle entre 4 500 et 6 000 euros nets, ils seront répartis sur les 4 sites du centre de santé.

Certains d'entre eux sont de jeunes médecins, d'autres sont plus expérimentés, mais fatigués d'exercer en libéral. « Je vais diviser mon temps de travail par deux. Je suis très fier de participer à ce projet novateur », se félicite André Buttner, 61 ans, qui était jusqu'ici médecin rural dans l'Yonne. Quant au généraliste parisien Gérard Delafond, « son souhait est de faire moins de comptabilité et de (se) recentrer sur les soins médicaux ». « C'est un vrai signe d'espoir » pour le maire de la ville, Fabien Genet.

Ce centre, dont le budget de départ s'élève à 2 millions d'euros « pour mettre en route la machine », ne vient pas « en concurrence avec la médecine libérale, au contraire. On souhaite la soulager en apportant une offre complémentaire », indique le président du conseil départemental, André Accary.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
grossesse

Antiépileptiques et grossesse : 5 substances épinglées par l'ANSM en plus du valproate

Le valproate (Dépakine) est l'antiépileptique (AE) le plus à risque de malformations et de troubles neuro-développementaux pendant la grossesse, confirme l'Agence du médicament (ANSM) dans un nouveau rapport étendu à l'ensemble... 3

« Pas de fermeture d'hôpital sans l'accord du maire », annonce Emmanuel Macron

macron discours élysée

Il n'y aura « plus de fermeture d'hôpitaux sans l'accord des maires », a affirmé Emmanuel Macron ce jeudi 25 avril devant 350 journalistes... 2

Vaccination antigrippale en officine : population cible et lien avec le médecin traitant au « Journal officiel »

vaccin pharmaciens

Chose annoncée, chose due. Après deux ans d'expérimentation, la généralisation de la vaccination antigrippale à l'officine, actée par la... 2

Les Français, plus favorables que jamais à la PMA pour les couples de femmes

pma

Disposition phare et contestée du projet de loi de bioéthique, l’ouverture de l’assistance médicale à la procréation (PMA) aux couples de... 2

Evénement

Prime et bénéficiaires en hausse, prescription plus efficace4 915 euros par généraliste : la ROSP 2018, un bon cru

ev rosp

Versée entre le 26 et le 30 avril, la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) 2018 est en hausse par rapport à 2017 : 4 915... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter