Dépistage du cancer du sein à 25 ans : une consultation de prévention globale serait préférable, dit le CNGE
Brève

Dépistage du cancer du sein à 25 ans : une consultation de prévention globale serait préférable, dit le CNGE

Fabienne Rigal
| 11.01.2018

L’an dernier avait été adoptée la prise en charge à 100 % de la consultation de prévention pour les femmes de 25 ans.

Le Conseil scientifique du Collège national des généralistes enseignants (CNGE) est revenu sur cette décision et « se félicite de la réflexion sur ce dépistage dont les modalités actuelles sont discutées ».

Cependant, il estime que « son intérêt n’a pas été évalué et se heurte à plusieurs limites » (des risques majoritairement autres dans cette tranche d’âge, une non-quantification des risques liés à cette démarche, un bénéfice immédiat probablement ténu puisque l’incidence entre 25 et 59 ans du cancer du sein est très faible). Il souligne aussi que « les données épidémiologiques dans cette tranche d’âge incitent à s’attacher aux comportements à risque (consommation de tabac, d’alcool ou de produits illicites, alimentation, sédentarité, sexualité, etc.), au dépistage du cancer du col utérin, et au statut vaccinal (rappel du dTcaP à 25 ans). »

Le CNGE considère donc que cette consultation « devrait être proposée aussi bien aux homes qu’aux femmes, afin que l’ensemble de la population soit sensibilisé à la prévention et au dépistage ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
revel

4 500 euros par généraliste: « Nous essuyons un peu les plâtres avec la nouvelle ROSP », reconnaît le patron de la CNAM

« Nous avions prévu ce risque de trou d’air dans les résultats et la rémunération », explique au « Quotidien » le patron de la CNAM au sujet de la ROSP 2017. Nouveaux indicateurs, changement de périmètre : Nicolas Revel assume cette refonte « nécessaire » et s'explique sur la clause de sauvegarde qui « garantit la stabilité de la rémunération totale pour 2017 »… mais pas le montant des primes ind... 23

L'ANSM attribue un « rapport bénéfice risque négatif » au baclofène

BACLOFENE

C'est un coup dur pour le baclofène. Le comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) assemblé par l'ANSM vient d'attribuer un « rapport... 2

« Les infirmiers en pratique avancée ne prendront la place de personne », clament des médecins enthousiastes

INFIRMIERE

Dans une tribune publiée le 23 avril par le « Figaro », plusieurs syndicats de carabins (ANEMF), d'internes (ISNI, ISNAR-IMG), de médecins... 3

Rougeole : le HCSP souhaite l'introduction d'une obligation temporaire pour la vaccination des professionnels de santé

Rougeole

Devant la recrudescence des cas de rougeole, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) publie, à la demande de la Direction générale de... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter