Le pape François lance une campagne antitabac au Vatican
Brève

Le pape François lance une campagne antitabac au Vatican

Ariel F. Dumont
| 10.11.2017

Le pape François a tranché : à partir de 2018, la vente de cigarettes et de havanes sera interdite dans les magasins détaxés du Vatican.

Après avoir lu le rapport de l’OMS sur les méfaits du tabagisme qui provoquent 7 millions de morts dans le monde chaque année, le pape François « ne veut pas être complice d’une pratique dangereuse pour la santé des individus », a déclaré le porte-parole du Saint-Siège, Greg Burke dans un communiqué officiel. Contrairement au personnage interprété par l’acteur Jude Law dans la série « The Young Pope » de l’Italien Paolo Sorrentino qui enchaîne les blondes, le souverain pontife ne fume pas et a subi l’ablation d’un poumon à vingt ans. Ce qui n’est pas le cas des prélats souvent épinglés en train de fumer un cubain ou une cigarette dans les jardins somptueux du Vatican en période de conclave ou de réunion sur les finances de la cité-État. Et aussi des Italiens salariés par le plus petit Etat du monde qui profitent ponctuellement des prix détaxés offerts par les supermarchés du Vatican pour alimenter les besoins de leur entourage.

Cette décision constitue une rupture importante avec le passé, les anciens États pontificaux qui ont perdu leur souveraineté en juillet 1870 avec la guerre franco-prussienne ayant été parmi les premiers à importer les plants de tabac. Ces feuilles étaient d’ailleurs très appréciées par les papes qui prisaient régulièrement entre deux audiences. En 2002, alors que les restaurants et les trains italiens étaient encore pris dans l’étau des volutes bleues, le Vatican interdit la fumée dans les locaux publics mais sans toucher à la vente qui représente la deuxième source de gains des points de vente du Saint-Siège. Selon un rapport commandité par le souverain pontife en 2013 au cabinet Ernst & Young, la vente de cigarettes rapporte chaque année quelque 10 millions d'euros. Une perte sèche que le Vatican va devoir compenser, notamment en cette période de vaches maigres.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn : « Si j'ai besoin d'un secrétaire d'État, j'en ferai part au Président »

buzyn

« Non ». C'est ce qu'a répondu sans fard la ministre de la Santé à la journaliste de LCI, qui lui demandait ce vendredi matin si elle avait... Commenter

Dr Patrick Gasser (UMESPE) : « La revalorisation d'un ou deux euros, c'est obsolète »

Abonné
Gasser

La branche spécialiste de la CSMF (UMESPE) organise samedi les premiers États généraux de la médecine spécialisée à Paris. Centres... 1

Des avatars virtuels aident les schizophrènes à lutter contre leurs voix

schizophrènes

Comment aider les 25 % de patients schizophrènes qui continuent d'entendre des voix menaçantes malgré leur traitement pharmacologique ?... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter