Les travailleurs du sexe ont désormais une mutuelle santé et prévoyance ad hoc
Brève

Les travailleurs du sexe ont désormais une mutuelle santé et prévoyance ad hoc

Coline Garré
| 16.06.2017

Le syndicat du travail sexuel (STRASS) annonce le lancement d'une mutuelle santé et prévoyance pour les travailleur(ses) du sexe en France. Après un refus et plusieurs absences de réponse, c'est la Mutuelle de prévoyance interprofessionnelle (MPI) qui a été choisie comme partenaire pour les soins non remboursés, ainsi que les incapacités de travail et invalidités, indique le Syndicat, fer de lance contre la loi relative à la lutte contre le système prostitutionnel en 2016 (contestée également par médecins et associations).  

« C'est un geste politique. Ça nous ancre dans la société », se félicite Axelle, une porte-parole du STRASS. « Alors qu'il y a de plus en plus de violence envers les travailleuses du sexe, il était nécessaire pour nous d'avoir un substitut de revenus en cas d'incapacité de travail. »

Les prostitué(e) s se déclaraient jusqu'à présent en tant que travailleur(se)s indépendants. « Cela signifie que toute maladie ou accident revient à notre charge, raison pour laquelle nous avons décidé (...) de mutualiser nos efforts afin de réduire les coûts de notre protection sociale et d'augmenter la couverture de nos soins », commente le STRASS. Certain(e)s se faisaient passer pour masseur(se)s dans « un cadre de forte défiance, mais dans les contrats de prévoyance ou de mutuelle, il est inscrit que si vous faites une fausse déclaration, les prestations sont annulées », poursuit Axelle.

« On n'a pas fait ça par devoir politique. Ce sont des adhérents comme les autres, qui ont les mêmes droits mais aussi les mêmes devoirs », a réagi Émilie Thirion, de la Mutuelle de prévoyance interprofessionnelle. 

Le STRASS envisage la création d’une couverture retraite sur le même principe.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
Jasmin Claude

Figure de la recherche en cancérologie, le Pr Claude Jasmin est décédé

Le professeur Claude Jasmin, cancérologue et hématologue, ancien directeur d'unités de recherche à l'INSERM, est décédé samedi à l'hôpital Pitié-Salpêtrière (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), à l'âge de 78 ans, a annoncé... Commenter

Cancer du poumon : le risque augmente en cas de forte supplémentation en vitamines B

visuel vitamine cancer poumon

Une étude américaine parue dans le « Journal of Clinical Oncology » montre que la supplémentation en vitamine B6 et B12, à long terme et à... 1

L'hôpital de Cherbourg mise sur l'humour pour attirer les médecins

Hôpital de cherbourg

Confronté à la pénurie médicale et à la saturation de son service d'urgences, le centre hospitalier de Cherbourg (Manche) a lancé cet été... 1

Licence sportive : l’arrêté sur les disciplines à contraintes particulières est paru

Certificat sportif

L’arrêté fixant les caractéristiques de l'examen médical spécifique relatif à la délivrance du certificat médical de non-contre-indication... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter