À Sélestat (Bas-Rhin), manifestation pour le maintien du service de réa de l'hôpital
Brève

À Sélestat (Bas-Rhin), manifestation pour le maintien du service de réa de l'hôpital

29.02.2016

Environ 2 000 personnes ont manifesté samedi à Sélestat (Bas-Rhin) contre la fermeture du service de réanimation de l'hôpital de la ville.

« Je veux un hôpital à Sélestat », une association gérée par les membres du personnel soignant et qui a lancé une pétition, souligne « l'absolue nécessité d'ouvrir, simultanément à la fermeture de la réanimation, une unité de surveillance continue de huit lits et une unité d'hospitalisation de courte durée de huit autres lits – soit un total de huit lits –, afin de garantir les possibilités d'hospitalisation en urgence de la population de Centre-Alsace et ne pas condamner l'hôpital à la fermeture d'autres services à brève échéance ».

L'agence régionale de santé (ARS), de son côté, indique que le service de réanimation était confronté à « un problème récurrent de démographie médicale liée au départ de plusieurs praticiens (...) » et propose de transformer les huits lits de réanimation de l'hôpital, jugés sous-employés, en lits de surveillance continue et d'hospitalisation de courte durée. Une transformation qui, selon elle, renforcera le positionnement de Sélestat comme « hôpital de proximité ».

Présente dans le cortège, qui mêlait personnel de l'hôpital, élus, habitants et syndicats (CGT, FDSEA...), la sénatrice (LR) Fabienne Keller a rappelé l'importance de l'hôpital de Sélestat pour les « 180 000 habitants du Centre-Alsace ».

« J'espère que l'ARS entendra le cri de colère de cette population qui veut conserver ce service de pointe, indispensable au fonctionnement d'autres services », a dit à l'AFP la sénatrice.

P. T. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 11

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter