Perturbateurs endocriniens : Ségolène Royal demande à l’ANSES d’expertiser de nouvelles substances
Brève

Perturbateurs endocriniens : Ségolène Royal demande à l’ANSES d’expertiser de nouvelles substances

Coline Garré
| 18.12.2015

Au lendemain de la condamnation de la commission européenne par Cour de justice de l’Union Européenne, la ministre de l’Écologie Ségolène Royal se tourne à la fois vers l’Europe et la France pour renforcer la législation sur les perturbateurs endocriniens.

La CJUE reproche à la commission de n’avoir pas spécifié avant décembre 2013 les critères scientifiques d’identification des perturbateurs endocriniens dans les biocides.

Ségolène Royal adressera dans les prochains jours un courrier à la Commission européenne pour l’enjoindre à adopter cette définition en urgence, de laquelle dépendent plusieurs règlements européens.

Elle demande en parallèle à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) d’«expertiser une nouvelle vague de substances susceptibles d’être perturbatrices endocriniennes ou qui sont utilisées en substitution de perturbateurs endocriniens, afin de vérifier l’innocuité ou les risques de ces substances ».

Parmi ces substances figurent l’homosalate (utilisé comme filtre UV dans des produits cosmétiques et d’hygiène), le triclocarban (conservateur pour détergents et peintures), le tin sulphaten (traitement de surface des métaux), le dicyclopentadiene (pour la fabrication de substances chimiques), et deux substituts de PE : le RDP (retardateur de flamme) et le TMBPF (substitut du bisphénol A dans les matériaux en contact alimentaire) précise le ministère.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
internes

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année), dépasse le temps de travail hebdomadaire réglementaire, révèle une enquête* d'envergure de... 12

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 4

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 4

Après un ressenti négatif en consultation, 60 % des patients ont déjà cherché un nouveau médecin

experience negative

Près d'un patient sur deux estime que leur médecin n'est pas assez attentif en consultation, selon une étude en ligne* réalisée auprès d'un... 10

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter